Archives mensuelles : juin 2014

Devenir la banque relationnelle de référence

En 2012, Charles-Henri Besseyre des Horts, directeur de la chaire du capital humain d’HEC fait venir en France Vineet Nayar, auteur du livre « Les employés d’abord, les clients ensuite » Il organise une rencontre entre le P-dg indien et le Comex de la Société Générale. Vineet Nayar raconte son expérience à la tête du géant de l’informatique HCL. Le courant passe et la Société Générale décide de s’engager dans une transformation culturelle à laquelle elle pensait depuis un certain temps.  Le projet intitulé «  La symétrie des attentions » place les collaborateurs au même niveau que les clients. 

Lire la suite

Publicités

Sensible au bonheur de ses salariés

 A 31 ans, Julien Leclercq dirige Com’Presse, une agence de presse et de communication. Si la société a des bureaux à Paris, son siège est à Astaffort, un village cher à Francis Cabrel. « Le bénéfice pour nos clients est évident, nos coûts de structure sont bien moins élevés en Province… Cette logique économique entraine aussi beaucoup moins de turn-over que chez nos concurrents. Parce que chez nous, les gens sont heureux de faire leur métier. » Jeune patron de PME , il se dit choqué par les comportements scandaleux de certains dirigeants de grandes sociétés et par la très mauvaise image dont souffrent les autres, les 95% d’entre eux qui sont honnêtes. Aux 5 à 7 du Conseil, il est venu raconter la vraie vie de patron. Et son histoire prouve que quand on réunit les intérêts des salariés et des patrons et qu’on bosse main dans la main ensemble, on fait de très jolies choses. 

Lire la suite

Faire un MBA n’est pas la solution miracle

Mariana Zanetti, coach de carrière, observe depuis plusieurs années, l’impact de la réussite professionnelle sur le bien-être des individus. « Ma conclusion est que l’insatisfaction due à un manque de revenus ou d’épanouissement professionnel a un impact aussi négatif sur le bonheur qu’une réussite professionnelle qui se fait aux dépens de la satisfaction personnelle. J’ai donc focalisé mon énergie dans le but de réussir à la fois ma carrière et ma vie.  » Ce n’est pas toujours facile. Elle a fait par exemple un MBA qui lui a coûté beaucoup d’argent. « Je pense que c’était une erreur monumentale ! Et pourtant, vous n’entendrez jamais des diplômés de MBA affirmer que leur MBA n’a pas été rentable. » S’inspirant de son expérience, elle a publié récemment chez Maxima « Le MBA est-il un investissement rentable ? Ce que les écoles de commerce ne vous disent pas… » Ce livre invite tout aspirant à se poser les bonnes questions avant de s’engager dans un investissement conséquent. Et il décrit d’une façon claire les doutes et les frustrations que beaucoup éprouvent pendant et après leur MBA.

Lire la suite